Aller au contenu principal

Charte du collectif-39

Ici comme ailleurs alertés par le danger que constitue l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste ainsi que des hydrocarbures non conventionnels, s’est créé le collectif citoyen « Stop au gaz de schiste » dans le Jura, pour affirmer le refus pur et simple de ces projets et l’exigence de leur interdiction définitive.

Ce refus repose notamment sur les éléments suivants :

  • la dangerosité du procédé d’exploration comme d’extraction, appelé fracturation hydraulique. Il utilise des millions de litres d‘eau mélangée à plusieurs centaines de produits chimiques qui se déverseront dans les sous-sols et les cours d’eau
  • l’absence totale d’information de la population et de débats publics
  • les conséquences environnementales désastreuses: pollution des réserves d’eau potable, du sol, des sous-sols et de l’air
  • l’aberration énergétique que constitue la poursuite de l’utilisation d’énergie fossile à l’heure de la lutte contre le changement climatique et de la nécessité de mettre en avant la sobriété énergétique
  • l’impact sur le monde socio-économique :  Agriculture, Tourisme
  • les atteintes irréversibles à la santé : produits mutagènes, reprotoxiques et cancérigènes comme nous le démontre l’expérience des Etats-Unis et du Canada.

Le collectif a pour vocation :

  • d’informer
  • d’alerter la population sur les risques et les dangers de l’exploration et de l’extraction du gaz et des huiles de schiste ainsi que de tout hydrocarbure non conventionnel et conventionnel profond
  • de relayer les initiatives locales et de favoriser la constitution de comités locaux
  • de participer aux initiatives de coordinations régionales ou nationales
  • d’inciter les organisations, associations, partis, syndicats ainsi que les élus locaux,  à être signataires de cette charte et de soutenir le collectif citoyen
  • d’organiser une résistance et une riposte pacifiques
  • de susciter la réflexion sur la société de l’après-pétrole dans laquelle nous entrons
  • d’inciter à l’ouverture un grand débat national sur l’énergie afin de promouvoir la recherche et le développement des énergies renouvelables et la fin des énergies fossiles carbonées ou radioactives. 

La Franche-Comté, terre dotée encore de zones naturelles d’importance, de pôles économiques forts en viticulture, agriculture et tourisme ne se relèverait écologiquement et économiquement pas de telles industries, dont les permis de prospection couvrent des milliers de kilomètres carrés alloués à des sociétés comme European Gas Limited, Toreador ou Celtique Energie.

Nous appelons les Franc-Comtois,

Nous appelons chaque organisation à nous rejoindre en signant la charte et en proposant deux référents qui feront lien entre leur organisation et le collectif.

2 commentaires leave one →
  1. Geffroy permalink
    7 juin 2012 10:20

    Nf

    • 8 juillet 2012 09:12

      bjr, Geffroy,

      pourriez-vous être plus précis dans votre commentaire.

      « Nf » !!??

      merci
      collectifjura39

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :